Les Big Data : Avenir et enjeux pour les entreprises

6 janvier 2016

Les Big Data : Naissance, Explosion et Défi pour les années à venir

Les Big Data ou « mégadonnées », désignent des ensembles de données qui deviennent tellement volumineux qu’ils en deviennent difficiles à travailler avec des outils classiques de gestion de base de données ou de gestion de l’information.

La naissance des Big Data est étroitement liée aux progrès des systèmes de stockage, de fouille et d’analyse de l’information numérisée, qui ont permis une sorte de « big bang » de l’information stockée puis une croissance inflationniste de l’univers de la donnée numérisée.

A titre d’exemple, tous les jours, ce sont 118 milliards de mails qui sont envoyés à travers le monde et 2,45 milliards de contenus différents qui sont postés sur Facebook. D’après une étude EMC-IDC[1], le volume de données sera multiplié par trente d’ici 2020, pour atteindre 44 zettabits (soit 5,5 trillions de Giga Octets) au total au niveau mondial. Divers grandes institutions (comme le MIT[2] aux États-Unis, ou le gouvernement en France[3]) et spécialistes sur le terrain des technologies[4] considèrent le phénomène Big Data comme l’un des grands défis informatiques de la décennie 2010-2020.

Le marché du Big Data

Le Big Data est un marché qui s’affirme en France et à l’étranger. Au départ perçu par certains comme un phénomène de mode, il a su prouver au fil des années qu’il répondait à des réalités variées, en apportant efficacité et rentabilité.

Au niveau mondial, ce marché est évalué à 54,3 milliards de dollars en 2017 (contre 10,2 milliards en 2013) et sa croissance ne devrait pas être inférieure à 30% pour les années à venir selon le cabinet Mushroom Network[5]. Par ailleurs, le Big Data devrait également représenter 8% du PIB européen en 2020[6].

Enfin, selon le rapport « Industrie du futur[7] » publié en mai dernier, le marché de la donnée pourrait représenter 9 milliards d’euros et être pourvoyeur de 137 000 emplois d’ici cinq ans en France. Le secteur va notamment profiter de la prolifération d’objets connectés, qui pourraient être 80 milliards à travers le monde en 2020.

… Et les entreprises Françaises ?

Les résultats du sondage « Les entreprises et le Big Data » réalisé par OpinionWay[8] pour Axys Consultants en 2015, montrent bien les difficultés qu’ont les entreprises à développer à l’heure actuelle une stratégie cohérente concernant l’explosion des données.

75% des personnes interrogées (dirigeants, managers d’entreprises) sont incapables de donner une définition précise du Big Data. Les entreprises de 250 salariés sont plus au fait de cette technologie mais le mouvement reste marginal. Seulement 18% des entreprises interrogées ont mis en place un programme dédié aux Big Data.

Les avantages de la collecte des données et leur exploitation est pourtant appréciée par tous : meilleure rentabilité, aide à la prise de décision, connaissance du marché, revente de données…

Selon une enquête menée par le cabinet IDC pour le compte d’Iron Mountain, moins de 30% des entreprises françaises utilisent leurs archives de données pour de l’analyse commerciale.

D’après l’étude réalisée par OpinionWay, la mise en place d’une stratégie Big Data est freinée par de nombreux facteurs. En première position, le manque d’infrastructures (serveurs, matériels, logiciels…) capables de digérer d’importantes masses de données. Par ailleurs, le manque de moyens financiers, la difficulté à gérer la confidentialité et la sécurité des données ainsi que l’absence de compétences internes sont aussi notés.

Un secteur en croissance mais avec des coûts certains et trop peu de spécialistes

Malgré les promesses de marchés et d’emplois engendrées par le Big Data, le recrutement d’experts en gestion des données n’est que peu envisagé et, au final, seulement 14% des sondés par OpinionWay comptent investir dans le Big Data dans les prochaines années.

Ceci s’explique notamment par le fait qu’il existe une forte pénurie de spécialistes de la data (tant technique que statistique), des talents très convoités qui sont encore rares sur le marché de l’emploi.

A ce titre, l’Académie des Technologies[9] estime que le Big Data est un enjeu majeur pour les pouvoirs publics et les entreprises françaises. « La France manque cruellement d’ingénieurs disposant de compétences en Big Data (…). Il faut donc intégrer les formations en Big Data dans de nombreux cursus tels que les écoles de marketing et de commerce ou les écoles de management. Par ailleurs, il faut favoriser la création de centres de ressources technologiques et mettre en place des formations en ligne de type MOOC, accessibles aussi bien en entreprise que pour le grand public », recommandent les auteurs.

En conséquence, la concurrence est forte car les entreprises ont toutes le même objectif : développer leur « stratégie data » afin de mieux cibler et personnaliser leurs messages marketing et ainsi booster leur chiffre d’affaires.

Contact : Pascal Bally, Vincent Weber

[1] The Digital Universe of Opportunities: Rich Data and the Increasing Value of the Internet of Things

[2] « CSAIL Researchers to Teach MIT’s First Online Professional Course on Big Data – Tackling the Challenges of Big Data », janvier 2014

[3] Feuille de route Big Data, juillet 2014 : La nouvelle France industrielle

[4] Big Data Paris, conférence-exposition, 7-8 mars 2016 : http://www.bigdataparis.com

[5] Infographie : mushroom network

[6] « Big Data, filière d’avenir pour la France », communiqué AFDEL (Association Française des Éditeurs de Logiciels et Solutions Internet), février 2013 : communiqué de presse

[7] Industire du futur: « Réunir la Nouvelle France Industrielle »

[8] « Les entreprises et le big data », enquête réalisée auprès de 500 dirigeants et managers d’entreprises, membres du comité de direction, représentatif des entreprises françaises de 50 salariés et plus hors secteur public

[9] « Big Data : Un changement de paradigme peut en cacher un autre », Rapport de l’Académie des Technologies de la Commission TIC, 2015, Yves Caseau

Financement de l’innovation

Fusions & acquisitions

Contact

77 rue La Boétie – 75008 Paris, France

+ 33 (0) 9 86 29 70 19

contact@inneance.fr

suscipit leo elit. ipsum ipsum tempus et, neque. mattis ut venenatis id